Les plantes vertes dans la maison… conseils de pros! #LesCompagnonsdesSaisons

Depuis quelques années, les plantes vertes sont re-devenues très tendance notamment sur les réseaux sociaux. Entre temps, des concept store dédiés ont ouverts leurs portes et les jardineries se sont diversifiées. Aujourd’hui, l’agence a souhaité s’y intéresser afin d’en apprendre plus et partager avec vous ces précieuses informations. Parce que le thème « plantes vertes » est général, nous avons choisi de nous pencher plus particulièrement sur les « plantes dépolluantes » afin de profiter à la fois de l’aspect esthétique des plantes mais aussi de leurs  qualités environnementales.

Nous sommes donc allées dans la jardinerie « Les Compagnons des Saisons » à Hillion (22), où nous avons rencontré Élisabeth, responsable des plantes d’intérieur. Entrez avec nous dans son monde couleur chlorophylle, aussi surprenant que fascinant…

 

-Tout d’abord, quelles plantes sont réputées dépolluantes ?

Pachira « aquatica » : C’est LA plante la plus populaire pour le « Feng Shui » car elle crée de l’énergie positive. Elle nécessite peu d’entretien, apprécie les endroits lumineux sans soleil direct.

La Sansevieria (langue de belle-mère) : Les recherches de la NASA ont montré que ces plantes purifient l’air en éliminant les toxines telles que le formaldéhyde et le benzène. Elle s’adapte à tous type d’éclairage et nécessite peu d’entretien.

Pothos « Epipremnum » : C’est la plante la plus efficace pour oxygéner une pièce. Elle élimine benzène, formaldéhyde, monoxyde de carbone et toluène. Elle s’adapte à tous les types d’éclairage et nécessite peu d’arrosage. Retombante, elle est très agréable dans une cuisine ou une salle de bain.

 

Ficus « Benjamina » : Il est efficace dans l’absorption du formaldéhyde et plus particulièrement celui issu des mousses d’isolation et de la colle des moquettes. Il apprécie les endroits lumineux sans soleil direct et un arrosage régulier. Il n’aime pas le changement et est connu pour perdre ses feuilles lorsqu’il est déplacé.

Spathiphyllum (fleur de lune) : Championne toute catégorie ! Aucun polluant ne lui résiste grâce à ses feuilles de grande taille. Ses fleurs blanches apportent de l’élégance. Régulièrement arrosé il sera bien dressé et aura fier allure.

Chlorophytum : (ou plante araignée). Elle fait partie des meilleurs plantes identifiées par la NASA pour purifier l’air. Placez-la dans des pièces fréquentées par les fumeurs ! Elle demande un arrosage régulier et apprécie aussi bien les endroits ombragés ou lumineux.

Nephrolepis « Exaltata » : Une fougère d’intérieur très populaire… Une vraie star parmi les plantes dépolluantes. Elle absorbe chaque jour une grande quantité de xylène et de formaldéhyde. Elle demande un arrosage régulier et apprécie les endroits ombragés. Elle croît toute l’année si elle est maintenue à la chaleur constante. De plus, elle peut vivre très longtemps si elle est cultivée dans de bonnes conditions.

 

Areca : Championne de la dépollution du toluène et du xylène. Elle ressemble à un petit palmier, demande un arrosage régulier et apprécie les endroits lumineux.

Ficus elastica : ou Figuier à caoutchouc. Elle est très efficace pour absorber le formaldéhyde. Elle demande peu d’arrosage et apprécie les endroits lumineux, est résistante et robuste.

Dieffenbachia : Elle est très efficace pour éliminer le toluène et le xylène. Elle demande peu d’éclairage et apprécie les endroits lumineux.

Dracaena « marginata » : Conseillée aux débutants car très facile à cultiver. Elle élimine les principaux polluants de la maison. Elle est facile à cultiver et n’est pas exigeante quant à l’endroit où la placer.

Dracaena « Massangeana » : Elle est recommandée dans les pièces équipées de meubles en bois aggloméré car elle a la grande faculté d’absorber les polluants qu’ils dégagent. Elle apprécie d’être placée près d’une fenêtre afin d’avoir un maximum de luminosité et demande un arrosage régulier.

Chamaedorea Elegans : Elle est efficace pour éliminer le trichloréthylène. Une qualité qui recommande de la placer à proximité du dressing. Elle apprécie les endroits ombragés et les arrosages généreux.

Philodendron : Il est particulièrement efficace pour éliminer rapidement le formaldéhyde et le trichloréthylène. Il supporte les pièces sombres ainsi qu’avec une forte luminosité et demande un arrosage régulier.

Crassula et cactus : Elle est efficace dans l’absorption des ondes électromagnétiques et élimine l’ammoniaque. Elle demande très peu d’eau et apprécie d’être exposée au soleil.

Lierre « hedera » : Il est redoutablement efficace. Il absorbe de nombreux polluants et élimine le benzène en 24h ! Il apprécie toutes les pièces de la maison et est très tolérant puisqu’il s’adapte aussi bien à l’ombre qu’à la lumière. Une valeur sûr et un retombé très élégant.

Glossaire :

– Formaldéhyde : peinture, laque, vernis, textile d’ameublement, papier peint, chaudière, fumée de cigarette.

– Trichloréthylène : colle, peinture, laque, vernis.

 

Quel « mécanisme » utilisent ces plantes pour agir (absorption des gaz néfastes présents dans l’air) ?

Les plantes se nourrissent de lumière, d’eau et de nutriments, mais aussi de gaz présents dans l’air qu’elles absorbent par leurs feuilles, leurs tiges et leurs troncs. Elles rejettent ensuite de l’oxygène et de la vapeur d’eau par leur respiration. Plus la plante est grosse, plus l’échange de gaz par ses feuilles est important. Enfin, certaines plantes sont plus friandes de gaz polluants que d’autres. On les appelle communément « les plantes dépolluantes ».

 

Combien de plantes conseillez-vous au maximum pour une pièce de 50 mètres carrés par exemple ?

Bien entendu, quelques plantes vertes ne suffiront jamais à dépolluer entièrement un air intérieur puisqu’il faudrait environ deux plantes par mètre carré. Il est donc indispensable d’aérer les pièces de son intérieur chaque jour et d’aspirer régulièrement les meubles et tapis afin d’éliminer les poussières. Il faut également limiter au maximum l’utilisation de matériaux de construction ou de décoration synthétiques (moquettes, colles, isolants, peintures, meubles en bois aggloméré…) et utiliser des produits d’entretien naturels afin de bannir les parfums de synthèse. Enfin, il ne faut pas fumer à l’intérieur et brûler des encens et des bougies avec modération.

 

Est-ce qu’avoir des plantes chez soi est compatible avec le fait d’avoir des animaux de compagnie ? Certaines d’entre elles sont-elles toxiques pour eux comme pour nous ?

Avoir des plantes chez soi ainsi qu’un animal de compagnie est possible. Cependant, certaines plantes peuvent avoir un effet irritant ou urticant pour nous comme pour nos boules de poils. Il faut donc prendre quelques précautions.

Voici quelques plantes avec lesquelles il faut être vigilant :

– Le dragonnier

– Le figuier pleureur

– Le syngonium

– L’aglaonema

– L’arbre parapluie

– L’azalée d’intérieur

– Le croton

– Et déjà citées : L’areca, Le dieffenbachia, L’anthurium, La langue de belle-mère, Le pothos, Le lierre commun, Le philodendron, la plante araignée.

 

En plus d’améliorer la qualité de l’air, quels atouts ont ces plantes (santé mentale, confinement…) ? Quel intérêt pour la santé d’en avoir chez soi ?

Saviez-vous que l’air de notre intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur ? En plus d’assainir l’air de votre intérieur, les plantes dépolluantes mais aussi les plantes « classiques » de manière générale ont la qualité d’humidifier l’air. Certaines d’entre elles sont également capables de lutter contre les ondes électromagnétiques.

En Feng Shui, les plantes vertes représentent la terre. Cet art millénaire chinois a pour but d’harmoniser l’énergie d’un intérieur au travers de cinq éléments (l’eau, la terre, le feu, le bois et le métal). Avoir des plantes vertes chez soient contribue donc à cet équilibre et apporte une énergie positive à notre intérieur. Par conséquent, avoir des plantes vertes, c’est bon pour le moral !

Cette qualité est très pertinente en raison de la crise sanitaire que nous connaissons et du confinement qui en découle.

 

Quelles plantes sont retombantes ? Un style de plante très « Instagram »! n’est-ce pas?

Le lierre est une plante retombante appartenant à la famille des « plantes dépolluantes ». Cependant, nous retrouvons également :

– Le Ceropegia woodii

– Le Tradescantia Zberina

– Le collier de perles

– Le Rhipsalis

– La vigne lierre

– Le codonanthe retombante

– Le Scindapsus suspendu

 

 

Quelles plantes sont faciles d’entretien ? Nécessitent peu d’eau et de lumière ? (ça c’est pour celles et ceux qui n’ont pas la main verte!)

On dénombre :

– L’aloe vera

– Le scindapsus doré

Et déjà citées  : Le Chrysanthème, La Plante araignée,  Le Dragonnier, Le Ficus Benjamina, La Fleur de lune, La Fougère, La Langue de belle-mère, Le Lierre,  L’Aglaonème,  Le Philodendron,  L’Azalée, Le Chamaedorée

Plus de raison d’hésiter!

 

 

Quelles plantes d’intérieur font des fleurs ? Dans la famille des plantes dépolluantes nous retrouvons :

– Le Gerbera

Et L’Anthurium

 

Grâce aux réseaux sociaux, avoir de jolies plantes chez soi est devenu « tendance », avez-vous remarqué une augmentation de la clientèle pour ces plantes d’intérieur ? Les clients sont-ils plus soucieux du « bien-être » dans leur intérieur ?

On remarque qu’en général les clients choisissent effectivement une plante davantage pour son esthétique que ses vertus.

(Sauf que maintenant, grâce à cet article, vous savez tout! plus d’excuse..)

 

^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Et voilà… Merci Aux Compagnons des Saisons à Yffiniac pour leur accueil.

Nous vous préparons un prochain article tout aussi complet sur un sujet qui devrait vous plaire… mais patience on y travaille!

A très vite, Lucie et Delphine

Tél : 06.82.97.86.31

Mail : couleursetnuances@yahoo.fr

Ou rendez-vous sur la page contact du site :  Page CONTACT du site Couleurs et Nuances

^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Décoration intérieure en Côtes d’Armor (22)

J’accompagne les particuliers et les professionnels dans tous leurs projets de décoration et rénovation sur le département 22.

Notamment à Erquy, Pléneuf Val André, Lamballe, Dinan, St Cast, St Brieuc, Plérin et Loudéac.